Quelles sont les cinq saveurs de base ?

Publié le : 22 novembre 20213 mins de lecture

En cuisine, il existe différentes sortes de saveurs. S’y retrouver n’est pas toujours évident compte tenu les divers repas que l’on déguste et découvre au quotidien. Avec les mélanges en tout genre, les préparations et les assaisonnements, difficile de savoir à laquelle on est confrontée. Il est pourtant important de noter qu’en général, il n’existe que cinq saveurs de base.

L’acide et l’amer

La saveur acide pique la langue. C’est pour cela qu’elle n’est pas très appréciée par les palais fragiles. Elle correspond le plus souvent aux aliments riches en vitamines, à l’exemple du citron et de la pomme. Elle est également riche en antioxydants. Celle-ci peut aussi provenir d’un processus de fermentation et être présente dans les yaourts et fromages. Outre son goût, ses bienfaits sur la santé sont innombrables. En consommer régulièrement permet notamment de tonifier le foie et de favoriser la perte de poids pour qui souhaitent suivre un régime amincissant. L’amertume quant à elle, est ressentie quand une personne mange de la nature provenant du monde végétal. Les aliments amers sont une véritable protection contre les substances toxiques pour le corps. C’est notamment le cas des choux, brocolis et radis.

Le salé et le sucré

Le salé stimule la digestion. Il aide à éliminer les obstructions. Celui-ci est indispensable pour le bon fonctionnement des reins et de la vessie. On le puise principalement dans la mer. Il s’agit également d’un conservateur. Pour ceux qui n’ont pas de congélateur à la maison, son utilisation est conseillée pour éviter que les nourritures ne pourrissent. Concernant la saveur sucrée, celle-ci provient de l’extrait de betterave et de la canne à sucre. Elle est liée à la douceur et à l’envie. C’est pour cela qu’on la ressent surtout dans les pâtisseries et dans les boissons.

L’unami

Récemment, les Japonais ont découvert une cinquième saveur qui n’est tout autre que l’unami. Dans leur langue, ce terme signifie « savoureux ». Cette saveur se caractérise essentiellement par le glutamate. Il s’agit d’un acide aminé présent dans les protéines végétales et animales. C’est pour cette raison que les produits riches en protéines sont les plus utilisés pour préparer des recettes ayant ce goût. Bien évidemment, il ne suffit pas de manger du bœuf pour l’apprécier. Celle-ci se travaille de manière que les produits subissent des transformations. La décrire est toutefois plus difficile que les autres. Pour la découvrir, le seul moyen est d’en consommer. Vous pourrez en commander dans n’importe quel restaurant japonais en précisant exactement ce que vous êtes venu chercher.

Qu’est-ce qu’un sushiman ?
Lequel des ramens ou des sushis sont les plus populaires au Japon ?

Plan du site